accueil - gerard rondeau

PARIS PHOTO

Exposition hommage par la Galerie Baudoin Lebon

La Galerie Baudoin Lebon présente pour la première fois l'oeuvre de Gérard Rondeau à Paris Photo. Une exposition à la galerie l'accompagne.
L'imprimeur Printmodel, partenaire de Paris Photo, expose également en exemple de livre photo d'exception le dernier livre de Gérard Rondeau, « J'avais posé le monde sur la table ».

Paris Photo, Grand Palais, Stand D02, Avenue Winston Churchill, Paris - du 8 au 11 novembre 2018
Galerie Baudoin Lebon, 8 rue Charles-François Dupuis, Paris - du 8 au 22 novembre 2018, du mardi au samedi de 11h à 19h



RIEN QUE LA TERRE
De la Marne au Monde

« Ce parcours photographique proposé aujourd’hui « Rien que la terre » se veut un témoignage de l’œuvre d’un immense photographe qui a porté un regard contemporain, sans concession mais toujours bienveillant sur l’histoire, les paysages, les portraits et l’architecture.[...] Ces clichés parfois accompagnés de son écriture à l’encre noire, de ses mots ciselés, nous transmettent sa passion pour la création artistique. Une œuvre singulière, des photographies en noir et blanc qui tissent une mémoire collective, culturelle et visuelle à travers un voyage de la Marne au Monde.» Christian Bruyen, président du Conseil départemental de la Marne, août 2018

Villa Bissinger à Aÿ-Champagne (Portraits)
Archives départementales à Châlons-en-Champagne (Guerres)
Mémorial des batailles de la Marne à Dormans (Paysages)
Maison du département à Reims (Architectures)

du 15 septembre au 30 novembre 2018 à Aÿ-Champagne, Châlons-en-Champagne et Reims, jusqu'au 11 novembre à Dormans

LA CATHEDRALE DE REIMS

dans le cadre du festival Etonnants voyageurs

« J’ai résisté à l’appel des portes qui s’ouvrent sur des univers majestueux pour en ouvrir d’autres, plus secrètes, qui me conduisaient vers une pièce sombre et vide, puis vers une autre porte fermée à double tour elle aussi, puis vers un antre obscur et ainsi de suite. Un voyage inattendu, loin de la fureur de la ville et des foules statutaires, une avancée silencieuse et physique pleine d’obstacles et de poussière accumulée, troublée parfois par le frôlement d’un pigeon égaré.» Gérard Rondeau

Festival Etonnants voyageurs, Saint-Malo
du 8 au 10 juin 2018



VISIONS
Les Amis de L'Ardenne

« Le Grand Jeu est irrémédiable ; il ne se joue qu’une fois. J’ai toujours pensé que cette phrase de Roger Gilbert-Lecomte, écrite en 1928 pour lancer la revue qui allait, de manière foudroyante, excéder le champ magnétique de la poésie au XXe siècle, était aussi destinée, par-delà quelques décennies, à Gérard Rondeau.[...] Avec lui, la photographie était vécue, intensément vécue comme témoignage et comme action. Elle faisait œuvre de mémoire sur le vif, avec monuments revisités, musées déménagés dans un grand courant d’air, statues promises à l’envol, mais surtout villes, landes, paysages et visages ruinés, lieux blessés, zones en souffrance. Rondeau était autant le reporter de ce qui dure que le portraitiste de l’éphémère.» JAndré Velter, 2018

Revue Les Amis de L'Ardenne n°57 parue en mars 2018
12€, disponible sur demande





J'AVAIS POSE LE MONDE SUR LA TABLE

par Gérard Rondeau

« J'avais posé le monde sur la table n'est pas un catalogue de photographies mais un appel à divaguer sur la terre, une invitation à découvrir les mondes de Gérard Rondeau.» Olivier Frébourg, octobre 2015

Ce livre a été édité à l'occasion de l'exposition de Gérard Rondeau au Cellier (Reims) en novembre 2015. Cet ultime livre de l'artiste est toujours disponible.
Editions des Equateurs, novembre 2015
Volume broché 29x22 cm, 288 pages, 59 euros









EN SAVOIR +

J'AVAIS POSE LE MONDE SUR LA TABLE
par Gérard Rondeau

*Un livre aux Editions des Equateurs